Renforcement des capacités communautaires d’intervention contre les opioïdes et les surdoses (CAP-COM)

CAP-COM est un projet quadriennal financé par le Programme sur l’usage et les dépendances aux substances de Santé Canada. Lancé en 2019, il vise à soutenir les interventions communautaires de lutte contre les méfaits liés aux opioïdes et aux surdoses partout en Ontario. Cette page fournit de l’information et des ressources relatives au projet et aux mesures d’intervention communautaires.

Boîte à outils de CAP-COM

La boîte à outils de CAP-COM regroupe des ressources interactives soigneusement sélectionnées sur les méfaits liés aux opioïdes et aux surdoses. Ces ressources se classent dans les domaines d’action suivants : stigmatisation et équité, données et renseignements, données probantes et pratique, mise en œuvre et facteurs opérationnels, et partenariat, mobilisation et collaboration.

Explorer la boîte à outils

COM CAP Logo

En 2019, Santé Canada (Programme sur l’usage et les dépendances aux substances) a octroyé des fonds pour le projet quadriennal Renforcement des CAPacités COMmunautaires d’intervention contre les opioïdes et les surdoses (CAP-COM). Ce projet vise à soutenir l’action communautaire visant à lutter contre les méfaits liés aux opioïdes et aux surdoses partout en Ontario.

Voici ses principaux objectifs :

  • Offrir un soutien pour renforcer les connaissances, les compétences et la capacité locale pour la lutte aux méfaits liés aux opioïdes et aux surdoses;
  • Évaluer l’incidence de ce soutien;
  • Mobiliser et informer les collectivités et les réseaux qui luttent contre les méfaits liés aux surdoses.

CAP-COM est dirigé par Santé publique Ontario (SPO), en partenariat avec des groupes locaux, provinciaux et nationaux. Le travail se fait en étroite collaboration avec des organismes et des réseaux de lutte contre les méfaits des opioïdes et des surdoses, et vise à offrir un soutien qui s’appuie sur les données probantes, les besoins et les lacunes, en fonction des forces et de l’expertise actuelles. Par exemple, CAP-COM offre des possibilités d’échange des connaissances, de la formation sur les sujets prioritaires, un service de consultation, des examens de données probantes et des outils d’information.

Ce projet améliorera la compréhension du rôle et de l’efficacité des mesures de soutien centralisées des collectivités dans la lutte contre les méfaits liés aux opioïdes et aux surdoses.

Certains domaines d’action ont été définis au terme d’une collecte de données, en étroite collaboration avec divers partenaires et intervenants. On compte cinq catégories.

  • Stigmatisation et équité : Priorité transversale qui doit être intégrée à toutes les mesures de soutien. Elle vise à réduire la stigmatisation et l’effet des déséquilibres structurels des pouvoirs (racisme, capacitisme, criminalisation, etc.).

  • Données et renseignements : Vise un meilleur accès aux données et aux renseignements susceptibles de soutenir les collectivités dans leurs interventions pour réduire les méfaits liés aux surdoses.

  • Données probantes et pratique : Vise la promotion, le partage et l’élaboration de données probantes et de pratiques exemplaires concernant la réduction des méfaits liés aux surdoses.

  • Mise en œuvre et facteurs opérationnels : Vise les dynamiques et les conditions qui influencent la réussite de la mise en œuvre de mesures ou de services (p. ex., gouvernement, infrastructures locales et financement récurrent).

  • Partenariat, mobilisation et collaboration : Vise à concentrer les efforts des communautés et l’action communautaire pour atténuer la crise des surdoses et réduire les méfaits.

Publications

Présentations

Équipe de base

Santé publique Ontario

Pamela Leece, médecin de santé publique et responsable de CAP-COM

Pamela Leece (elle) est médecin de santé publique à Promotion de la santé et prévention des maladies chroniques et des traumatismes (SPO). Professeure adjointe nommée conjointement par le département de médecine familiale et communautaire et l’école de santé publique Dalla Lana de l’Université de Toronto, elle travaille aussi comme médecin invitée à temps partiel au service de toxicomanie de l’Hôpital Women’s College. Ses travaux de recherche se concentrent actuellement sur les approches de santé publique en toxicomanie.

Caroline Bennett Abuayyash, spécialiste de l’échange des connaissances

Caroline (elle) est spécialiste de l’échange des connaissances à Promotion de la santé et prévention des maladies chroniques et des traumatismes (SPO). Elle possède une expérience diversifiée en équité en santé et compte de nombreuses collaborations communautaires. Par le passé, elle a dirigé des formations et animé des discussions sur l’équité en santé, diffusé des connaissances sur l’équité et les données, et fait des consultations sur l’analyse et la responsabilisation en matière d’équité. Sa formation est en psychologie sociale.

Triti Khorasheh, coordonnatrice de la recherche

Triti (elle) est coordonnatrice de la recherche à Promotion de la santé et prévention des maladies chroniques et des traumatismes (SPO). Depuis 2015, elle travaille en réduction des méfaits et en recherche communautaire. Elle a à cœur de faire participer de façon équitable les gens et les communautés qui ont une expérience concrète aux divers aspects de la recherche et de la pratique. Elle s’est installée à Toronto en 2016 pour étudier en santé publique.

Université de l’EADO - Studio de design de la santé (Health Design Studio)

Kate Sellen, directrice et chercheuse principale au studio de design de la santé

Kate Sellen (elle) est professeure agrégée à la faculté de design de l’Université de l’EADO et titulaire d’une chaire de recherche du Canada de niveau 2 en design de la santé. Elle est aussi directrice du studio de design de la santé de l’Université de l’EADO, où elle a aussi siégé à divers comités – pour des programmes et l’Université en général – et participé à des comités d’embauche et à diverses initiatives. Elle a été la première directrice du programme de maîtrise en design de la santé.

Maryam Mallakin, adjointe de recherche

Maryam Mallakin (elle) est chercheuse et designer en santé, particulièrement dans les domaines de la médecine et de la santé. Elle possède une vaste expérience interdisciplinaire en science de la santé et en design : diplômes universitaires et expérience en anesthésiologie, en microbiologie et en design de l’environnement et de la santé. Elle détient aussi une maîtrise en design de la santé. Ses principaux champs de recherche et d’intérêts se trouvent au confluent de la santé mentale et physique, et de la conception de modes d’intervention pour les systèmes de soins de santé, les services, les produits et les processus, particulièrement dans le contexte de la santé publique. Elle est aussi associée de recherche au studio de design de la santé de l’Université de l’EADO.

Christina Dery, adjointe de recherche

Christina Dery (elle) est conceptrice principale de services à la fonction publique et occupe un poste d’adjointe de recherche au studio de design de la santé de l’Université de l’EADO. Titulaire d’un baccalauréat en design graphique et d’une maîtrise en design pour la santé, elle croit que le design a le pouvoir de résoudre des problèmes complexes, par des méthodes de design participatives axées sur l’humain, et croit au pouvoir du récit pour faire entendre les voix des personnes confrontées à ces problèmes complexes. Elle se concentre sur le design d’expériences, de processus, de services et de produits axés sur l’humain, dans les secteurs de la santé et des établissements de santé.

Université de Toronto : Initiative de design et d’évaluation de stratégies

Robert Schwartz, responsable de l’initiative de design et d’évaluation de stratégies 

Robert Schwartz (lui) dirige l’initiative de design et d’évaluation de stratégies de l’Université de Toronto. Il est professeur à l’institut de politiques, de gestion et d’évaluation en santé de l’école de santé publique Dalla Lana de l’Université de Toronto. Il est aussi directeur général de l’Unité de recherche sur le tabac de l’Ontario. Il a grandement contribué à la littérature sur l’évaluation de stratégies complexes, usant de ses connaissances pour évaluer la stratégie Ontario sans fumée. Sa formation est en science politique, avec spécialisation en politiques et en administration publique.

Sumedha Kushwaha, évaluatrice 

Sumedha Kushwaha (elle) est doctorante à la faculté de médecine Temerty de l’Université de Toronto. Elle est aussi associée au Centre de santé mentale et de toxicomanie. Ses principaux domaines d’intérêt sont l’usage de substances et la santé des populations.

Comité consultatif

Notre comité consultatif offre des conseils et une expertise communautaire sur la façon de tenir compte des besoins et de l’expérience des collectivités touchées. Voici les membres :

Samiya Abdi, Santé publique Ontario
Brandon BaileyWindsor Overdose Prevention Society
Rob BoydCentre de santé communautaire Côte-de-sable
Wayne Bishop
, Eastern Health – Terre-Neuve-et-Labrador
Jeanette BowlesCentre on Drug Policy Evaluation, Centre MAP pour des solutions de santé urbaine
Margaret Cheung, Société John Howard de l’Ontario
Frank CrichlowToronto Drug Users Union
Steven Gothard
Jennifer LevyBureau de santé publique de Toronto
Joshua Nokonagos,Peel Drug User’s Network
Iye Sanneh, Canadian Association of People who Use Drugs
Ashley Smoke, Nat Kaminski, Sean LeBlanc, Ontario Network of People who Use Drugs
Darryl Souliere-Lamb, Nicole BlackmanIndigenous Primary Health Care Council
Lorie Steer, Le groupe de quartier

Équipe scientifique

Notre équipe scientifique est formée de partenaires communautaires et universitaires qui offrent des conseils et une expertise en continu. Voici les membres :

Nick BoyceOntario Harm Reduction Network
Daniel Buchman, Centre de toxicomanie et de santé mentale
Kim Corace, Le Royal (Ottawa) et Université d’Ottawa
Alison Govier, Community Drug and Alcohol Strategy de Grey-Bruce
Michael Hamilton, Institute for Safe Medication Practices Canada
Meldon Kahan, Hôpital Women’s College
Heather Manson, Santé publique Ontario
Karen Ng, Toronto Academic Pain Medicine Institute – Hôpital Women’s College
Cynthia OlsenCDrug Strategy, cité de Thunder Bay
Bernie Pauly, Canadian Institute for Substance Use Research, Université de Victoria
Greg Penney, Association canadienne de santé publique
Carol Strike, École de santé publique Dalla Lana, Université de Toronto
Kate Sellen, Université de l’EADO
Sheena TahaCentre canadien sur les dépendances et l’usage de substances

CAP-COM appuie trois initiatives locales (« initiatives communautaires ») qui œuvrent à réduire les méfaits liés aux opioïdes et aux surdoses dans leur collectivité. Ces initiatives ont été trouvées dans le cadre d’un appel de candidatures. C’est le comité de sélection – formé de consommateurs de drogues, de représentants d’organismes communautaires, de chercheurs et de fournisseurs de services – qui a pris la décision finale sur les initiatives retenues. Les membres du comité ont notamment été invités pour assurer une certaine représentation intersectionnelle, notamment sur l’ascendance autochtone, la race et le genre.

CAP-COM soutient aussi deux réseaux provinciaux (« initiatives collaboratives ») qui contribuent à la réponse communautaire aux surdoses.

Les initiatives communautaires

Black Coalition for AIDS Prevention
Black Coalition for AIDS Prevention (BlackCAP) est un organisme qui offre des services de soutien directs aux communautés africaine, caribéenne et noire de Toronto touchées par le VIH ou le sida. En partenariat avec le Centre de santé communautaire Rexdale et le North End Harm Reduction Network, il travaille sur le projet de sensibilisation aux opioïdes et de prévention des surdoses.

Pour en savoir plus :  blackcap.ca

Bureau de santé publique de Chatham-Kent
Le bureau de santé publique de Chatham-Kent offre des programmes et services visant à protéger et à promouvoir la santé et le bien-être des résidents de la municipalité de Chatham-Kent. Il travaille en partenariat avec Centraide et ROCK Missions sur le projet « Peer-to-Peer », qui vise à concevoir, à élargir et à officialiser l’approche d’intervention par les pairs. Ce travail vise les quartiers marginalisés de Chatham-Kent, et utilise une approche collaborative et communautaire tenant compte des traumatismes et de la violence.

Pour en savoir plus :  ckphu.com

Centres de santé communautaire NorWest
Les Centres de santé communautaire NorWest offrent des services de soins primaires, de prévention et de promotion de la santé aux résidents de Thunder Bay et du district. Ils travaillent à la mise en œuvre d’une initiative, en partenariat avec Dilico Anishinabek Family Care, Elevate NWO, le Superior North Emergency Medical Service et le Bureau de santé du district de Thunder Bay. Le projet pilote de partenariat entre pairs et les services médicaux d’urgence vise à repérer les personnes susceptibles de consommer des drogues seules ou à risque de surdose à Thunder Bay, et de créer un lien avec elles.

Pour en savoir plus : norwestchc.org

Les initiatives collaboratives

Drug Strategy Network of Ontario
Le Drug Strategy Network of Ontario (DSNO) est un réseau provincial formé en 2009 (anciennement le Municipal Drug Strategy Coordinators Network of Ontario) par des représentants de la stratégie municipale en matière de drogue de partout dans la province. Les membres visent à rester en contact pour travailler ensemble et échanger les pratiques exemplaires en vue de promouvoir la santé et de réduire les méfaits liés à la consommation de substances pour les personnes, les familles et les collectivités.

Pour en savoir plus : drugstrategy.ca

Ontario Network of People who Use Drugs
L’Ontario Network of People Who Use Drugs (ONPUD) est une nouvelle association provinciale dirigée par les membres fondateurs, qui ont une expérience concrète de consommation de drogue. Sa mission est d’éclairer et d’orienter les politiques, les programmes et les services en matière de consommation de drogues, guidé par une vision pour l’Ontario qui permettrait aux consommateurs de drogues de s’épanouir.

Pour en savoir plus : onpud.com

icône de messagerie

Pour nous joindre

Écrivez-nous pour vous inscrire à notre liste d’envoi et recevoir des nouvelles mensuelles.

substanceuse@oahpp.ca

Publié le 15 août 2022